(photos en bas de pages)

Préambule

 

Cette charte a pour objet de définir l’engagement commun des associations de jardins collectifs et de la Ville de Roanne vers des objectifs de valorisation des jardins collectifs sur la commune.

Elle remplace la charte des jardins ouvriers et familiaux de 1997, en la complétant pour avoir des objectifs de référence pour la Ville de Roanne et les associations signataires, et une volonté d’évaluer régulièrement les actions entreprises.

 

Cet engagement mutuel se fait dans l’esprit de la charte du réseau du jardin dans tous ses états, dont voici un extrait.

 

« En cultivant la terre, ce sont des solidarités nouvelles, les échanges, l’épanouissement personnel, le respect du monde vivant, le bien-être que l’on irrigue, que l’on amende comme le terroir d’un nouveau développement durable et désirable. »

 

La ville de Roanne soucieuse de conserver et de renforcer l’esprit de solidarité et de rôle social des associations de jardins collectifs s’engage à soutenir et développer leur action sur le territoire de la commune. Le but de cette charte est d’avoir des objectifs partagés avec les associations de jardins collectifs.


Définitions

 

Cette charte a pour objet les jardins collectifs. L’objectif est de soutenir par cette charte tout lieu de socialisation et d’échanges autour de la pratique du jardinage et du potager.

Cette charte est donc susceptible d’être signée par des associations de jardins ouvriers et familiaux, et par des associations de jardins partagés.

Historiquement, à Roanne, depuis les années 1920, ce sont des jardins ouvriers qui ont été créés. Avec l’évolution du public bénéficiaire, il y a une tendance à les renommer jardins familiaux. Il s’agit de lieux où chaque jardinier a une parcelle individuelle, et où des actions communes créent les échanges entre jardiniers.

Depuis quelques années, de nouveaux projets de jardins partagés apparaissent. Il s’agit alors de lieux où la culture se fait de façon collective.  

Le fonctionnement pour la gestion de ces types de jardins collectifs est différent. Cependant, de nombreux objectifs sont communs. C’est pourquoi cette charte a pour objectif de convenir aussi bien aux jardins ouvriers et familiaux, qu’aux jardins partagés.

 

Objet de la charte

 

Lien social et intégration dans la vie de la ville

 

Les Présidents des associations s’engagent à ce que les jardins collectifs roannais soient créateurs de lien social. En interne et grâce à l’organisation des associations, les décisions doivent être prises en concertation et le lien entre les jardiniers doit être favorisé par l’organisation d’animations. La mixité sociale, intergénérationnelle et culturelle est une valeur fondamentale des jardins collectifs.

L’idée est aussi que les jardins collectifs soient intégrés dans la vie de la ville, donc qu’une ouverture ponctuelle vers l’extérieur soit possible (visites,…).

Le respect des riverains des jardins collectifs est indispensable (réglementation sur le bruit,…).

 

Des lieux d’échanges autour du jardinage

 

Les Présidents des associations s’engagent à ce que les jardins collectifs soient des lieux d’échanges autour du lien avec la terre et autour de la technicité du jardinage. Ces échanges, qui peuvent se faire avec l’appui de la mairie de Roanne, doivent permettre la transmission d’informations, notamment pour faire évoluer les jardins vers un meilleur respect de l’environnement.

 

Pour une alimentation saine

 

L’enjeu d’une alimentation saine et équilibrée est essentiel. Les jardins collectifs roannais peuvent participer à cet objectif, en diversifiant l’alimentation des jardiniers et en ayant une production avec une utilisation raisonnée des produits phytosanitaires.

 

Produire pour une alimentation saine à coût faible

 

Les Présidents des associations s’engagent à ce que les jardins collectifs roannais permettent de faire des économies à des familles en fournissant une alimentation saine à coût modique.

 

Pour la protection de l’environnement

 

Les Présidents des associations s’engagent à ce que les jardins collectifs s’approchent progressivement d’une gestion très respectueuse de l’environnement. Plus précisément, ils doivent :

 

-      Avoir une gestion économe de l’eau, en installant par exemple des systèmes de récupération d’eau ou d’arrosage goutte-à-goutte.

-      Avoir une gestion très raisonnée des produits phytosanitaires, l’objectif final étant un jardinage à « zéro phyto ». Des techniques alternatives aux produits chimiques doivent être utilisées : désherbage manuel, lutte biologique, association de plantes,…

-      Prévoir des installations limitant l’exportation de déchets, en travaillant en particulier sur du compostage. Comme la réglementation l’exige, le brûlage est interdit.

-      Favoriser un respect des sols et de leurs qualités, en menant par exemple la rotation des cultures.

-      Protéger la biodiversité, en réservant des zones individuelles ou collectives pour des cultures florales, pour des espaces évoluant naturellement,…

 

Intégration paysagère

 

Les Présidents des associations de jardins collectifs de Roanne s’engagent à travailler pour une bonne intégration paysagère des jardins collectifs. La mise en place de haies champêtres, un travail sur la qualité des cabanes, sont notamment des points d’améliorations possibles.

 

Respect des réglements

 

Les Présidents des associations des jardins collectifs s’impliquent dans le dynamisme de tous les objectifs cités précédemment. Ils sont également présents pour rappeler les règlements intérieurs et être garants d’une attribution transparente des parcelles aux jardiniers (dans les jardins ouvriers et familiaux) et par une répartition juste des récoltes (pour les jardins partagés).

 

Objectif culturel

 

Tout projet culturel, artistique, éducatif,… susceptible de valoriser le travail accompli dans les jardins collectifs est vivement encouragé.

 

Procédure de gestion des demandes des associations

 

La ville de Roanne apportera son soutien aux associations de jardins collectifs, notamment sous la forme de fournitures, de travaux ou de services. Des actions de communication et de valorisation pourront également être proposées.

 

Les demandes d’investissements devront être argumentées par les associations, afin que la municipalité puisse faire le choix ou non d’y répondre, selon le budget dont elle dispose. Ces demandes d’investissement devront être adressées au Maire de Roanne, au plus tard au mois de juin de l’année précédente, afin d’être intégrées dans la préparation budgétaire.

 

Pour les demandes de fournitures (gore, benne de déchets pour un évènement,…) ou de travaux légers, il est demandé aux associations de les adresser par écrit à l’attention du Maire de Roanne. Sous réserve de validation, elles seront traitées dans les délais nécessaires pour que les services puissent y répondre selon les délais d’achats ou le planning de leurs activités.

Evaluation de la charte

 

La présente charte fera l’objet d’une évaluation chaque année. A cette fin, une réunion sera organisée, ainsi qu’une visite de terrain, à l’initiative de la ville de Roanne, réunissant les représentants de l’ensemble des associations signataires de la présente charte.

Cette réunion et cette visite permettront de dresser le bilan des actions menées l’année précédente, tant de la part des associations que de la ville de Roanne, afin de répondre aux engagements et objectifs de la présente charte, ainsi que les actions envisagées pour l’année à venir.

Les associations de jardins collectifs, ainsi que l’Antenne Roannaise de la Fédération des Jardins Ouvriers de la Loire s’engagent à poursuivre une dynamique sur l’ensemble des aspects décrits ci-dessus.

 

La ville de Roanne s’engage à apporter un soutien pour accompagner cette dynamique.

Signature de la charte à notre local le 26 novembre 2013 par Madame Laure DEROCHE Maire de Roanne et Nadia DJENNAOUI Vice Présidente de l'Association EntrePOTE